Aide exeptionnelle

Vous pouvez faire une demande d’aide financière exceptionnelle en complément des prestations (remboursement des soins, indemnités journalières...) habituellement versées.
Elle intervient notamment dans les domaines suivants :
             •Accès aux soins : des aides sont possibles pour vous permettre, lorsque les soins sont médicalement justifiés, de faire face aux dépenses non remboursées, par exemple pour des prothèses dentaires, des frais d'optique, des appareils auditifs, des frais liés à une hospitalisation...
             •Complémentaire santé : l'Assurance Maladie peut vous aider à financer une couverture complémentaire santé.
             •Perte de salaire : une aide exceptionnelle peut parfois être attribuée pour venir compenser un déséquilibre de votre budget en cas de baisse ou d'absence de revenus due à une maladie, une maternité, un accident de travail, un décès...
             •Retour et maintien à domicile : une participation aux frais d'aide ménagère peut être accordée en cas d'isolement familial ou géographique, par exemple lors d'une sortie d'hospitalisation ; les interventions de gardes malades auprès d'un patient en fin de vie sont également susceptibles d'être financées.
             •Insertion à domicile des personnes en situation de handicap : des aides peuvent être versées pour faciliter l'adaptation du logement, financer un appareillage ou une intervention à domicile. Ces aides sont souvent attribuées en partenariat avec la maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

En fonction de son budget d'action sanitaire et sociale et du contexte local, votre caisse d'Assurance Maladie peut attribuer des aides financières dans d'autres situations.

En pratique, pour demander une aide, vous devez constituer un dossier de demande et l'adresser à votre caisse d'Assurance Maladie. Votre situation sera examinée par une commission qui se réunit régulièrement et qui vous avertira de sa décision. Ces aides sont soumises à vos conditions de ressources et ces aides étant facultatives, les refus ne peuvent pas être contestés.
Les aides sont versées soit à vous-même soit directement au tiers (professionnel de santé, organisme complémentaire, association d'aide à domicile...) pour vous éviter une avance de frais.

Toutes les informations utiles en cliquant ICI

Date de dernière mise à jour : 07/04/2013